Les critères transversaux

Quel que soit le domaine d’intervention du projet, programme ou politique publique, certaines familles de  critères transversaux vont venir s’intégrer systématiquement :

Critères environnementaux

Eclairer les effets directs et indirects de l’action sur l’environnement

Exemple d’indicateurs environnementaux :

  • Consommation d’eau totale (milliers de m3 annuel)
  • Volume de déchets générés  (tonnes annuel)
  • Consommation totale d’électricité (KWh)
  • Consommation totale de carburant
  • Volume de pesticides utilisés (par ha/an)
  • Emissions de CO2 (kt)
  • Dépenses engagées pour prévenir les conséquences de l’activité sur l’environnement
  • Nombre de participants formés aux bonnes pratiques environnementales
  • Nombre de plaintes pour des nuisances olfactives ou sonores

Pour aller plus loin :

Données environnementales OCDE

Critères sociaux

Eclairer la gestion des ressources en interne (type de contrat, accès à la formation professionnelle, charge de travail et droit à la déconnexion, gestion de la performance, absentéisme, motivation et gestion de la performance collective et individuelle, politique d’achat, respect de la législation, etc.) … jusqu’aux effets engendrés sur l’action et la prise en charge des bénéficiaires/usagers.

Exemple d’indicateurs sociaux :

  • Répartition des effectifs par type de contrat (permanents, consultants, stagiaires, etc.)
  • Répartition des départs par motif (démission, fin de contrat, etc.)
  • Masse salariale rapportée au budget global
  • Durée effective du temps de travail
  • Taux d’absentéisme
  • Proportion de salariés ayant bénéficié d’action de formation
  • Nombre de salariés en situation de handicap
  • Respect de la législation locale (par exemple en terme de rémunération minimum)
  • Respect des conventions de l’OIT (par exemple en terme de discrimination en matière d’accès à l’emploi ou d’élimination du travail des enfants)

Critères de genre

Toute donnée, tout indicateur pertinent pour l’analyse d’un programme ou d’une politique publique, lorsque désagrégé par sexe, pourra permettre un complément d’analyse sur la dimension genre. Le premier enjeu est ainsi la ventilation des données par sexe de manière transversale.

Le second enjeu sera d’élaborer des indicateurs spécifiques à cette dimension à différents échelons :

Eclairer la prise en compte de la dimension genre dans la conception du programme. Eclairer la dimension genre dans la mise en oeuvre du programme. Désagréger et analyser les effets du programme à travers le prisme du genre.

Exemple d’indicateurs :

Contexte :

  • Proportion de femmes victimes de violences au sein du ménage
  • Proportion de femmes victimes de violences sexuelles en dehors du ménage
  • Temps domestique au cours d’une journée moyenne par sexe
  • Pourcentage de femmes âgées de 20 à 24 ans qui étaient mariées ou en couple avant l’âge de 15 ans (ou de 18 ans)

Gouvernance (intégration de la dimension genre de la structure qui porte l’action) :

  • Proportion de postes d’encadrement occupés par des femmes
  • Proportion de personnel formés à la dimension genre
  • Proportion de femmes au Conseil d’administration

Mise en oeuvre :

  • Proportion de prêts octroyés à des femmes
  • Proportion de mères ayant accouché dans un centre de santé
  • Nombre de femmes ayant achevé le cycle de formation diplomantes

Effets et impacts: 

  • Proportion des terres agricoles possédées par des femmes (cartographie)
  • Taux de scolarisation
  • Taux de chomâge

 

Pour aller plus loin

 

L’éclairage de critères transversaux est souvent perçu comme une figure imposée. Les données se ventilent communément par sexe et par âge.

Exemple : personnes bénéficiant de l’assistance du PAM

Pour autant, les sources d’inégalités et de discrimination sont diverses et multiples : langue, handicap, religion, engagement politique…

Une analyse des formes d’inégalités les plus sérieuses dans l’accès aux bénéfices du programme permettra de réorienter l’action. Certains programmes ciblent « les populations vulnérables » de manière générique, sans critères prédéfinis permettant de cerner cette vulnérabilité.

Analyser la réponse apportée à travers le prisme du genre ou de l’âge mais pas uniquement. Quelles autres formes d’inégalités ou de discrimination sont présentes ?