Chaine de résultats

Une chaine de résultat est une version basique et linéaire d’une théorie du changement.

Prenons l’exemple ci-dessous, issu de la vie courante, avec une chaine de 3 maillons uniquement :

Exemple de chaine de résultats

Essayons de décrypter les images.

Si nous réunissons l’ensemble des ingrédients alors nous pourrons réaliser un gâteau d’anniversaire. Si le gâteau est réussi alors nous contribuerons au succès de la fête d’anniversaire.

L’intérêt se situe au niveau de l’analyse des articulations (les flèches) : quelle est la cohérence du passage d’une étape à l’autre ?

– Est-ce que la liste d’ingrédients semble pertinente au regard du type de gâteau envisagé ?

– La petite fille appréciera-t-elle ce fraisier ? Le gâteau est-il une condition nécessaire mais suffisante au succès de la fête ?

Une difficulté fréquente est de pouvoir distinguer le produit du résultat (output/outcome) :

  • le produit est notre réalisation, nous en sommes redevables, il incombe à notre responsabilité, si tous les ingrédients étaient réunis nous étions tenus de réussir ce gâteau
  • le résultat au contraire s’apprécie à travers le regard du bénéficiaire, de l’usager : la petite fille a-t-elle apprécié le gâteau ? Apprécié sa fête d’anniversaire ?

Enfin, une chaine de résultat se distinguera en fonction des catégories d’acteurs : pour le pâtissier, le gâteau correspond bien a son produit final, à travers sa réalisation il contribue au succès de la fête d’anniversaire.

Pour les parents de la petite fille néanmoins, la chaîne devra être étoffée car le gâteau est une condition nécéssaire mais insuffisante au succès de la fête. D’autres conditions devront ainsi être remplies : le cadeau désiré obtenu, la présence des meilleurs amis…

Un certain nombre d’hypothèses devront ainsi être formulées. Par exemple la disponibilité du plus grand nombre d’amis le jour de la fête. Néanmoins, si l’on considère qu’il s’agit d’un risque critique, alors le projet devra être formulé en conséquence : s’assurer de la disponibilité de la meilleure amie avant de fixer la date de l’anniversaire…

Examinons un autre exemple issu d’une politique publique : l’éducation.  L’échelle examine cette fois-ci les 3 échelons supérieurs : les liens entre les réalisations, les résultats et les impacts.

Chaine de résultats : enseignement supérieur

Le produit pourrait être l’accès aux étudiants à l’éducation supérieure. Traduit en indicateurs (colonne de gauche du cadre logique), il pourrait se mesurer en nombre d’étudiants inscrits, nombre de filières proposées, nombre d’heures de formation dispensées, etc.

Un résultat pourrait être l’accès au diplôme. Il peut se mesurer à travers le nombre de diplômés, le % de diplômés (nombre de diplômés/nombre d’inscrits). Le degré de contrôle et de responsabilité de l’université se dilue. Certes l’université est responsable de l’accompagnement de ses étudiants vers le diplôme, mais l’implication personnelle de l’élève est également centrale.

Enfin, l’impact, s’intéressera aux conséquences du diplôme sur le parcours de vie de l’étudiant. Il pourrait être éclairé par exemple par le nombre de diplômés en poste 6 mois, 12 mois et 24 mois après l’obtention du diplôme, décliné par type de poste et secteur d’activité. Ou encore par le nombre d’étudiants ayant repris d’autres types d’étude. De nouveau le degré de contrôle et de responsabilité du porteur de projet décroit : l’université a contribué à l’intégration de l’étudiant mais d’autres facteurs non-maîtrisés par la structure ont joué, par exemple le dynamisme du marché de l’emploi et la fluctuation de l’activité économique.

La figure ci-dessous illustre cette diminution des capacités de contrôle dans le s échelons suivant la degré de réalisation.

Les limites du contrôle et de la responsabilité dans un projet – source IFAD “utiliser le suivi et évaluation pour une gestion axée sur l’impact”

La modélisation de cette chaine logique nous permettra ainsi de comparer nos objectifs (la projection de ce que nous souhaitions réaliser) à nos résultats (ce qui a effectivement été réalisé).

Les modèles de chaines de résultats les plus courants – Gestion Axée sur les Résultats