Techniques de recueil

Les techniques de recueil de données et outils de collecte présentés dans les pages suivantes sont issus des sciences sociales.

Ces techniques de recueil sont communément utilisées dans l’évaluation de projets, de programmes ou de politiques publiques.

La présentation succincte de ces outils permettra de poser quelques fondamentaux et de signaler un certain nombre de points de vigilance à partir de faiblesses constatées dans leur utilisation, à destination de responsables de programmes ou d’évaluateurs.

Ces présentations ne dispensent pas d’une solide formation initiale et socle de compétences pour les utiliser mais permettront à des responsables de programmes d’engager un dialogue sur un vocabulaire commun et d’appréhender au mieux la palette d’outils à leur disposition.

Il s’agit ainsi d’un difficile équilibre :

  • d’une part encourager les responsables d’actions publiques à un recueil systématique de données permettant de mieux éclairer les contextes d’intervention et les effets de l’action sur les usagers – parfois avec des moyens limités
  • d’autre part, dès qu’une politique réelle d’évaluation se met en place, impliquer des professionnels issus des sciences sociales : sociologie, anthropologie, économie, science politique, psychologie, sciences cognitives,…
    Insuffler un dialogue interdisciplinaire permettant de « comprendre les sociétés humaines ».

Si la diversité de méthodes proposées lors de l’étape 3 de la conception d’un système de suivi et évaluation peut paraitre très exotique, à l’inverse, le recueil de données repose sur des techniques très classiques. Nous aborderons les suivantes :

Pour aller plus loin :

Etape 4 : planifier la collecte d’information et et le traitement des données

Le reporting
Tableaux de suivi des indicateurs
Seuil de déclenchement
Suivi des activités
Qualité des données
Biais et points de vigilance