Pourquoi intégrer une démarche HQSE ?

Le Suivi Évaluation (SE) est une composante essentielle de toute fonction de coordination de projet, de programme ou de politique publique. Le Suivi Evaluation est une discipline à part entière reposant, au-delà de méthodes strictes et rigoureuses de collecte et de traitement de l’information, sur une philosophie de l’action publique et de l’intérêt général, subtil équilibre entre apprentissage et redevabilité, permettant d’éclairer la prise de décision mais aussi potentiellement de retracer puis questionner le cheminement préalable à la prise de décision. À défaut d’éliminer, réduire la part d’arbitraire. Pour un surcroît d’efficacité et une gouvernance éclairée.

Pourtant, loin d’en dégager toutes ses potentialités, le Suivi Evaluation reste souvent une figure imposée aux techniciens et acteurs de terrain, se limitant au simple décompte des bénéficiaires ou des usagers, telle une formalité administrative, contraignante et peu porteuse de sens.

Au centre de la démarche HQSE (Haute Qualité en Suivi Évaluation), s’approprier (ou se ré-approprier) le dispositif de Suivi Evaluation pour interroger les fondements même de l’action, ses mécanismes sous-jacents et ses leviers de motivations. S’éloigner, si c’est toujours le cas, de l’unique mesure de la performance comme objet central de l’évaluation.

La démarche HQSE vise à :
  • Expérimenter : apprendre à distinguer les approches qui marchent de celles qui ne marchent pas, s’autoriser le droit à l’erreur
  • Entreprendre une analyse systématique des effets de nos interventions. Directs et indirects. Positifs ET négatifs. Quel impact sur nos usagers ? Sur le territoire ? Sur l’environnement ?
  • Adapter les projets/programmes/politiques publiques aux besoins et aux attentes de ses usagers
  • Identifier les signaux faibles et les approches alternatives
  • S’entendre sur le fond avant d’uniformiser les procédures, les canevas et le vocabulaire pour une meilleure compréhension entre les parties prenantes : parlons-nous le même langage ?
  • S’extraire d’une logique d’auto-satisfaction ou d’auto-congratulation dans sa communication avec les acteurs extérieurs aux projets : sommes-nous prêt À exposer aussi ce qui ne va pas bien ?
Pour prendre le temps de la réflexion sur les questions suivantes:
  • Quel est l’objet de la politique publique/mesure/programme/projet ?
  • Quelle est la stratégie envisagée ? Quels outils de SE vont-être considérés afin de suivre la pertinence de cette stratégie ?
  • Quelles sont les ressources budgétaires nécessaires pour mettre en place et accompagner le SSE ?
  • Est-ce que les outils de suivi évaluation s’intéressent uniquement à la performance des opérateurs ou également au suivi des risques et à la réactivité de la prise de décision en fonction de ces risques ? Au suivi stratégique des interactions avec les parties prenantes ? Est-ce que les différents opérateurs du SSE communiquent (voir ici la place du SSE dans l’organigramme) ?
  • Comment concilier la réponse aux urgences de l’opérationnel, aux imprévus du quotidien et le pilotage stratégique des opérations ?
  • Est-ce que les parties prenantes sont disposées à communiquer aussi bien sur les réussites que sur les échecs ?
Pour aller plus loin

Accompagnement et démarche HQSE
Pourquoi mettre en place une démarche HQSE ?
Pour qui ?
Comment mettre en place une démarche HQSE ?
Exemple de calendrier de mise en oeuvre


Concevoir un Système de Suivi et Evaluation
Groupe d’échanges de pratiques