Qu’est-ce que l’évaluation?

Se poser régulièrement des questions simples mais essentielles. A quoi sert notre action ? A qui profite-t-elle ? Les résultats sont-ils ceux que nous attendions ? Comment améliorer nos pratiques ?

Et plus complexes. Quelle cohérence, quelle complémentarité par rapport aux acteurs existants ? Est-ce que les valeurs affichées en externe correspondent aux pratiques effectives en interne ? Quels seront les effets de l’action à court, moyen ou long terme ? Les effets positifs et négatifs, prévus et imprévus, directs et indirects ?

L’évaluation est une discipline.

Pour structurer cette quête de bon sens, de nombreuses méthodologies se sont développées, certaines tout particulièrement adaptées aux programmes porteurs d’utilité sociale. Ces méthodes et outils accompagnent vers une gouvernance plus démocratique, renforçant les approches participatives, la collecte d’information systématique auprès des usagers et les processus de décision partagée.

Points de vue et définitions

« L’évaluation est une fonction qui consiste à porter une appréciation aussi systématique et objective que possible, sur un projet en cours ou achevé, un programme ou un ensemble de lignes d’actions, sa conception, sa mise en oeuvre et ses résultats. Il s’agit de déterminer la pertinence des objectifs et leur degré de réalisation, l’efficience au regard du développement, l’efficacité, l’impact et la viabilité ». Comité d’aide au développement (CAD/OCDE)

« L’évaluation prend en compte de façon raisonnée les différents intérêts en présence et recueille la diversité des points de vue pertinents sur l’action évaluée, qu’ils émanent d’acteurs, d’experts ou de toute autre personne concernée. » Charte de l’évaluation de la Société Française de l’Evaluation (SFE)

« Le processus même d’acquisition de l’information fausse la réalité. Notre perception est sélective. Nous portons tous des lunettes de teintes différentes. Nous ne sommes pas neutres, il y a un contenu émotionnel à l’information. Nous avons besoin de techniques rigoureuses pour être capable de prendre du recul. » Michael Quinn Patton 

Les auteurs de l'évaluation portrait Michael Quinn Patton
Michael Quinn Patton- In Conversation, CRDI 2011

« … nous ne penserons jamais tous de la même façon, nous ne verrons qu’une partie de la vérité et sous des angles différents. »  Gandhi

Les précurseurs de l'évaluation : portrait Mohandas Gandhi
Mohandas Gandhi

« ...avant d’être un ensemble de techniques, l’évaluation est avant tout un acte politique  » 

Définir l’évaluation comme une délibération sur les valeurs, ce qui correspond à l’étymologie du terme, c’est refuser de la réduire à un simple exercice de mesure  (…).  La question des « indicateurs » qui relève des outils ne peut donc être dissociée de celle des « critères » qui relève du débat sur les fins. Patrick Viveret

Portrait Patrick Viveret : évaluation de politiques publiques
Patrick Viveret, Reconsidérer la richesse, 2001

« Ce qui est central, ce ne sont pas les indicateurs…  mais le développement humain ». Amartaya Sen 

Portrait Amartaya Sen - indicateurs et développement humain
Amartaya Sen. Conférence ICP, Paris, 2013

Portrait Carol Weiss - recherche évaluative et orientation de la prise de décision

« Il semble que la recherche évaluative soit plus apte à orienter la prise de décision lorsque les évaluateurs acceptent les valeurs, hypothèses, et objectifs des décideurs. Cela signifie, évidemment, que les décideurs tiennent compte et utilisent les résultats qui les confortent. »

« Il est souvent plus important pour un responsable politique de lancer un programme en grande pompe pour montrer tout ce qu’il fait que de s’inquiéter de l’efficacité avec laquelle le programme répond aux besoins des gens.»
Carol H. Weiss 1973

Raymond Augustine Bauer - évaluation et indicateurs sociaux

« Les indicateurs sociaux… nous permettent d’analyser où nous en sommes et dans quelle direction nous allons, en lien avec nos valeurs et nos objectifs, à évaluer des programmes spécifiques et en déterminer leur impact ».

Raymond Augustine Bauer, 1966

A travers la diffusion des méthodes dites de Gestion Axée sur les Résultats, le suivi et évaluation d’objectifs préalablement déterminés est effectivement prépondérant. L’analyse de la cohérence interne (voir les critères d’évaluation), savoir détecter d’éventuels écarts entre les valeurs affichées et l’action réellement menée, est malheureusement souvent éludée.

Selon son étymologie, évaluer correspond à « estimer, juger pour déterminer la valeur». S’accorder sur des valeurs est ainsi un préalable et une composante de toute action d’évaluation. Avant d’être un expert ou un juge, apte à estimer ou à arbitrer, le chargé d’évaluation joue ainsi un rôle de modérateur ou de facilitateur, afin de refléter ou faire accoucher l’ensemble des parties prenantes d’un socle de valeur commune ou au contraire afficher des dissonances.

Qu’est-ce que l’évaluation ?
Plus de définitions
Un outil multidimensionnel
Les différents types d’évaluation
Les critères d’évaluation
Glossaire