Objectifs SMART

Popularisé dans le cadre du management par objectifs, l’acronyme SMART (pour malin, intelligent) a été proposé par George T. Doran dans la revue Management Review en novembre 1981  avec un article intitulé « There’s a S.M.A.R.T. way to write management’s goals and objectives ».

Objectifs SMART : article original de George T. Doran 1981

Selon George T. Doran,  une majorité de managers n’a qu’une idée très vague sur la manière de formuler des objectifs alors que c’est un enjeu central du processus de management.

L’objet est d’accompagner les cadres, dans le monde de l’entreprise, à l’écriture et la détermination d’objectifs.

L’acronyme original est le suivant :

S.M.A.R.T.

  • Specific (spécifique) : cibler un domaine, une aire spécifique d’amélioration
  • Measurable (mesurable) : quantifier ou au moins suggérer un indicateur de progrès
  • Assignable (attribuable) : spécifier à qui cela incombe
  • Realistic (réaliste) : préciser quels résultats peuvent être attendus d’un point de vue réaliste, au vue des ressources disponibles
  • Time related (situés dans le temps) : spécifier quand les résultats devront-être atteints

La formule, utilisée aussi bien dans le monde du management, du marketing que de la gestion de projets institutionnels a été déclinée sous de multiples formes :

S comme…

Simple : compréhensible, c’est à dire éviter un niveau de sophistication qui lèverait un voile de fumée ne permettant plus de comprendre l’ambition première de l’objectif.

A comme…

Atteignable : générer émulation et motivation sans démesure démobilisatrice, en accord avec les limites et contraintes contextuelles existantes

Ambitieux : générer une impulsion et un effort suffisant pour sortir de sa zone de comfort

Acceptable : générer une appropriation des objectifs. Par ailleurs, est-ce que cette appropriation ce fait au détriment de dimensions morales ? Légales ? De dégradations de conditions de travail ? Ou encore de mise en danger physique du chargé de projet ?

Accountable : possibilité de transparence et de redevabilité

M comme…

Meaningful : générer du sens
Motivating : générer de la motivation

R comme…

Réalisable : même sens que atteignable
Relevant (pertinent) : en lien avec la stratégie ou la raison d’être de la structure qui porte l’objectif mais aussi en terme de temporalité – est-ce le bon moment ?

T comme…

Time sensitive, time-based, time limited : dimension temporelle, à quel moment débute l’objectif et quel est le délai imparti pour l’atteindre ? En quoi le facteur temps est-il un enjeu particulier ?

En évaluation, la dimension temporelle prend un sens tout particulier puisqu’elle conditionne le dimensionnement de la mise en application : à quel moment aurais-je besoin des données ou des résultats ? Quelle utilité d’une démarche exhaustive mais qui arrive trop tard dans le cycle de projet ?

Tangible : des résultats devrait pouvoir s’apprécier de manière manifeste et concrète

L’acronyme a pu également être complété comme suit :

S.M.A.R.T.E.R

  • Evaluables
  • Excitants
  • Ethiques
  • Ecologiques
  • Révisables
  • Récompensés

S.M.A.R.T.O

  • Ordonnancé (l’objectif peut-il être découpé en séquences ou en jalons ?)
Points de contrôle :
  • Est-ce qu’un objectif est compris et partagé ?
  • Est-ce qu’un objectif est compatible (n’agit-il pas au détriment d’autres priorités ? )
Pour aller plus loin :

The dumb thing about smart goals for innovation, Charles W. Prather, 2005

Sujets connexes :

Key performance indicators (KPI)
Objectives and Key Results (OKR)
Le tableau de bord prospectif
L’avènement de la mesure de la performance individuelle