Passer au contenu principal

eval

Centre de ressources en évaluation

Accueil  Le suivi et l'évaluation  Méthodes  Ressources  Formations   Liens  S'impliquer  Contact   
Le cadre Logique
Chgmt le + significatif
Outcome mapping
HQSE
Le cadre logique


Le cadre logique est un outil qui a été développé dans les années 1970 et utilisé depuis lors par de nombreuses organisations de développement (USAID, EuropeAid, GIZ, DFID, DANIDA, AFD,...).

Le cadre logique est un document qui synthétise sous forme de tableau (une matrice) toutes les informations clés d'un projet: objectifs, résultats, activités, risques, programmation, ressources. La méthode du cadre logique est la succession d'étapes et d'analyses qui va permettre l'élaboration progressive de la matrice.


Le cadre logique va permettre de répondre aux questions suivantes:
  • Quel est le but du projet?
  • Quelle activités vont être menées pour atteindre ce but?
  • Quelles sont les ressources nécessaires?
  • Quelles risques pourraient affecter la mise en œuvre du projet?
  • Comment sera mesuré l'évolution des activités et l'atteinte des objectifs?

Les caractéristiques et avantages de cette méthode:
  • une méthode de planification des projets ciblée sur les objectifs (gestion axée sur les résultats)
  • aide à définir les objectifs, facilite la conception, améliore l'exécution
  • permet de résumer un projet
  • implique une uniformisation des documents
  • un support de communication entre les parties prenantes: bénéficiaires, bailleurs de fonds, gestionnaires du projet
  • un document dynamique qui s'enrichit à chaque étape de la vie du projet et reflète son évolution

Avant et en vue d'élaborer le cadre logique, il va falloir passer par une phase d'analyse qui comprend quatre étapes:


  1. L'analyse des parties prenantes
  2. L'analyse des problèmes
  3. L'analyse des objectifs
  4. L'analyse des stratégies








Le cadre logique se crée, se développe et s'utilise à chaque étape du cycle d'un projet.

La manière dont les projets sont planifiés et réalisés suit un enchaînement répondant au nom de cycle de projet. Le cycle débute par l'identification d'une idée et développe cette idée pour en faire un plan de travail qui puisse être mis en oeuvre et évalué. Le cycle de projet fournit une structure visant à garantir la consultation de toutes les parties prenantes et la mise à disposition des informations pertinentes, afin de faciliter la prise de décisions éclairées à chaque étape de la vie d'un projet. Le cycle de projet comporte six phases: programmation, identification, instruction, financement, mise en oeuvre et évaluation.

Gestion du Cycle de Projet- 2004 - Commission Européenne


De l'analyse à la construction du cadre

Le cadre logique est élaboré pour décrire sur quatre niveaux la conception initiale du projet:

1. Les objectifs globaux
2. L'objectif spécifique
3. Les résultats
4. Les activités

A chaque niveau correspondent des indicateurs spécifiques et pour le niveau "activités" des moyens (type de ressources) et des coûts.

Cadre logique

1ère colonne
La logique d'intervention
Chaque niveau doit permettre d'atteindre le niveau supérieur.
Pour les objectifs et résultats, la formulation décrit la situation souhaitée, l'état à atteindre sous forme d'un verbe conjugué:
Ex: les jeunes créateurs d'entreprise ont accès au crédit
Pour les activités, on choisira un verbe à l'infinitif, un verbe d'action
Ex: mobiliser, former, financer
Se construit de haut en bas puis se relit de bas en haut afin de vérifier la cohérence.

2ème colonne
Les indicateurs objectivement vérifiables
Facteurs ou variables, de nature quantitatives ou qualitatives, qui constituent un moyen simple et fiable de mesurer et d’informer des changements liés à l’intervention ou d’aider à apprécier la performance d’un acteur du développement.

La pertinence des indicateurs est aussi fondamentale que celle des objectifs. Ceux-ci doivent être bien pensés, SMART:

  • Specific (spécifique - un indicateur ne mesure qu'un seul aspect du projet)
  • Measurable (mesurable - deux évaluateurs trouveraient le même résultat)
  • Achievable (atteignable)
  • Reliable (fiable)
  • Time-bound (temporellement défini)


3ème colonne
Sources de vérification:
Quelles sont les sources d'information? D'où sont issues les données qui vont permettre de mesurer et déterminer les indicateurs de la deuxième colonne?

4ème colonne
Hypothèses:
Facteurs externes qui, à chaque niveau de la première colonne peuvent influencer l'évolution du projet
Gestion par les risques: quels sont les risques sur lesquels le projet n'a pas prise et qui pourraient affecter l'atteinte des objectifs, des résultats, la mise en oeuvre des activités?


Les moyens et les coûts

Les ressources humaines, matérielles et financières requises pour entreprendre les actions programmées. 

Liens entre la terminologie du cadre logique et celle des indicateurs
(Méthodes de l'aide, Lignes directrices, gestion de l'aide, Gestion du cycle de Projet, Commission Européenne, Mars 2004)




Hièrarchie des objectifs des projets

Source : IFAD Utiliser le suivi-évaluation pour une gestion orientée vers l’impact










Glossaire